Le premier voyage fructueux de Donald Trump

Publié le 18/07/2017
Catégorie : Général

Partageant des liens diplomatiques depuis 1940, les USA et l’Arabie Saoudite ont renforcé leurs liens par un nouvel investissement comptant 110 milliards de dollars pour la défense du royaume.

20 Mai 2017, le Président américain Donald Trump commence son périple à l’étranger et atterrit sur le territoire saoudien à Riyad. Accueillie chaleureusement à l’aéroport par le Roi Salmane et son épouse, la délégation américaine, surtout le nouveau Chef d’Etat, a vite oublié les soucis rencontrés au pays ces derniers temps. Diplomate, très vite il fût amené à signer nombre de contrats avec le roi saoudien.

Somme colossale.

Effectivement, les USA ont réussi à vendre environ 110 milliards de dollars d’armements. Ces armes de défense ont été contractées pour « soutenir la sécurité à long terme de l’Arabie Saoudite et de la région du Golfe face aux menaces iraniennes », a précisé un responsable de la Maison Blanche. Par là même, ce contrat édifiera la « capacité du royaume à contribuer aux opérations de contre-terrorisme à travers la région », par conséquent, allègera le poids aux Américains.

Autres investissements.

Un des plus gros importateurs mondiaux d’armes, mais aussi un grand investisseur, l’Arabie Saoudite ne recule pas devant ces accords avec les Etats-Unis. Enlevant toute réticence devant cette nouvelle ère, le roi Salmane signe d’autres contrats avec son traditionnel allié. Avec la somme colossale pour les armes, elle débourse près de 270 milliards de dollars dans d’autres projets économiques, et stratégiques, à savoir, le pétrole et le transport aérien.

Suite du voyage.

Ce fut un renouvellement de partenariat entre les deux pays, officialisé par de grands accords. Par la suite, Le Président Donald Trump, poursuivra alors son voyage en Israël, au Vatican, à Bruxelles et en Sicile pour assister aux sommets de l’OTAN et du G7.