Grève de la faim intense dans les pénitences israéliennes

Publié le 15/06/2017
Catégorie : Monde

Les détenus palestiniens au Shabas se prêtent à une grève de la faim pour revendiquer leurs « dus », leurs compatriotes sont descendus dans les rues de Amman pour manifester leur soutien face à ces prisonniers.

Situation des prisonniers palestiniens

Les chiffres donnés par le Ministère de la défense ont révélé que parmi les 6200 détenus palestiniens, près de 855 font la grève de la faim pour protester leurs conditions de détention. Beaucoup d’entre eux ont déjà été mis en isolement. Aujourd’hui serait ainsi le 18ème jour consécutif de cette grève. Et même depuis le 17 Mai dernier, ils ont intensifié leur lutte en bannissant aussi l’eau en plus de la nourriture. Pourtant, cette initiative ne réussit pas leur santé : le système immunitaire ainsi que le physique relativement affaiblis

Mobilisation des compatriotes en Jordanie

Pour soutenir leurs compatriotes incarcérés en Israël, les citoyens palestiniens se sont rués en chantant des hymnes, allant de la mosquée Al-Husseini à l’hôtel de ville. Ce mouvement a tourné à l’affrontement militaire avec les forces israéliennes.

Rappel 

Les détenus palestiniens quémandent une amélioration de leurs conditions de détention dans ces prisons. Leurs requêtes portent sur le retour à deux visites familiales par mois au lieu d’une, l’accès à des soins médicaux appropriés, et encore le libre accès au télé-enseignement dans les universités israéliennes. Mais ces demandes ont été refusées jusque là. Cette situation affecte, par conséquent, la santé mentale des détenus, mais aussi, la santé physique de ces derniers.

Face aux grévistes

Les autorités des prisons israéliennes ont pensé à l’idée d’une alimentation forcée, mais l’assistance médicale s’y est catégoriquement opposée même si c’est légal, pour ne pas courir le risque de plusieurs séquelles (saignements, propagation de maladies…) autant pour le détenu que les autres.